15/07/2004

Lucifer - La fin de l'illusion

Il est dit dans une tradition que Lucifer était l'un des 7 grands Archanges de notre système solaire, où il officiait comme gardien de la planète Vénus. Dieu demanda un volontaire, choisi parmi les meilleurs de ses anges, qui accepterait de descendre sur Terre pour aider l'humanité à renforcer ses résolutions spirituelles en le soumettant constamment à des tentations. Lucifer se porta volontaire. En dépit de ses bonnes intentions, au fil du temps, Lucifer s'identifia dans notre esprit au diable, alors qu'il n'est qu'un aspect de Dieu consacré à notre croissance en nous aidant à raffermir nos "muscles spirituels". "Le diable me l'a fait faire" est une excuse tentante dans presque tous les cas. Elle nous permet de nous voiler la face en désigant Lucifer comme la source de tout ce que nous considérons comme "mal" dans le monde.Une des tâches célestes de Lucifer dont le nom signifie littéralement "donneur de lumière" ou "porteur de lumière", est de nous enseigner la nécessité du côté sombre de la vie. Lucifer est l'ombre qui révèle la lumière par contraste.Lentement mais surement, nous émergons collectivement de cette illusion du mal. Ce faisant nous nous rattachons fermement à l'entendement de Dieu en tant que Puissance Unique, en tant que Principe Unique et Ultime de la Vie, duquel tout le reste procède. Naturellement l'illusion de la peur et du dégoût règne dans nos villes et peut parfois nous convaincre, si nous prêtons trop d'attention aux médias, qu'elle recèle un certain degré de réalité objective. Mais n'est-ce pas là justement le défi qui nous est proposé? Assumer le côté obscur de notre nature (la polarité: sans le non-amour, nous ne pourrions faire l'expérience et le choix de l'Amour)? En apprenant à nous libérer et à nous défaire de nos comportements négatifs et autodestructeurs, nous cessons aussi de projeter notre propre négativité sur un diable fictif, ou sur des anges déchus ou sur autrui. A ce point, il ne nous est plus nécessaire de nous accrocher à l'illusion du mal. >>extrait du livre "Qu'est-ce qu'un fils de Dieu?" de Omraam Mickhaël Aïvanhov<<<

12:51 Écrit par Prout | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.